Histoire Lyonnaise et Régionale

Conférencier : Adrien BOSTMAMBRUN

LA CONFERENCE DE NOVEMBRE EST REPORTEE

06/10/20
Les remparts de Lyon (de l’Antiquité au XIXe siècle)

L’histoire de la protection fortifiée de Lyon est riche et complexe,
car réalisée en plusieurs phases sur un espace morcelé
géographiquement et politiquement.
Depuis l’enceinte gallo-romaine présumée jusqu’aux forts
et remparts des années 1830, en passant par les diverses
murailles médiévales, revenons sur cette histoire et surtout l
es traces de ces fortifications dont les habitants n’ont pas
toujours bien connaissance.
17/11/20
Les beautés architecturales des bords du Rhône

Du sud de Lyon aux limites de la Provence, le Rhône est jalonné
sur ses rives de constructions intéressantes offrant parfois un
beau panorama : châteaux forts à Givors (69), Seyssuel (38),
Rochemaure (07) ou La Voulte (07) ; églises remarquables à
Ternay (69), Roussillon (38), Saint-Vallier (26), Cruas (07) ou
Viviers (07) ; sans oublier toutes ces villes et villages perchés
ou non mais méritant le détour : Condrieu (69), Tournon (07),
Charmes-sur-Rhône (07), Bourg-St-Andéol (07),
Châteauneuf-du-Rhône (26), Donzère (26)…
15/12/20
Les hôtels particuliers à Lyon (XVIe – XIXe siècle)

Lyon s’est, surtout pendant l’Ancien Régime, embellie d’hôtels
particuliers élevés par la bourgeoisie et la noblesse, que ce soit
dans le vieux Lyon (Hôtel Bullioud rue Juiverie), rue Mercière
(Hôtel Cardon), près des Terreaux (Hôtel Tolozan) et de
Bellecour (Hôtels de l’Europe,
de Villeroy, de Lacroix-Laval…) ou sur la rive gauche au XIXe siècle
(Hôtel du Gouverneur Militaire). Certains, derrière une façade
des plus sobres, renferment des intérieurs d’une grande richesse.
26/01/21
A la redécouverte du Lyon antique (du XVIe au XXe siècle)

L’antique Lugdunum a laissé un souvenir vivace auprès des érudits,
notamment depuis l’ère Renaissance, qui se plaisaient à recopier
les inscriptions latines. Les découvertes se succédèrent sur une
longue durée : « tables claudiennes » (1528), mausolées de
Choulans (1885), théâtre de Fourvière (1933), odéon (1941),
amphithéâtre des trois Gaules (1958), barques du quartier
St-Georges (2003)… Revenons sur cette prise en considération
d’un patrimoine quasiment laissé à l’abandon tout au long
du Moyen Âge.
09/03/21
Les origines des noms de communes en Auvergne-Rhône-Alpes

Les noms des communes de notre grande région sont, pour certains,
cités depuis le Moyen Âge (notamment sur les registres tenus
par l’Église détenant tel ou tel territoire) et, pour d’autres, plus
anciens, remontent à la période romaine. Les uns se réfèrent à la flore
autour des sites en question, d’autres évoqueraient un propriétaire
terrien de la fin de l’Antiquité ou du haut Moyen Âge, d’autres
sont le fruit (souvent récent) de rattachements administratifs
de localités.
06/04/21

  La Croix-Rousse, la première « colline qui prie »

Du XIIIe siècle à 1789, les pentes de la Croix-Rousse se sont
couvertes de couvents masculins ou féminins (Carmes,
Feuillants, Annonciades, Capucins, Carmélites, Chartreux…).
Les noms de rues en portent la trace mais aussi certaines
curiosités architecturales épargnées par l’urbanisation
massive du XIXe siècle due à l’arrivée des canuts : églises
St-Bruno, ND-St-Vincent et St-Polycarpe, couvent
des Colinettes, clos St-Benoît, etc.

le mardi de 14h30 à 16h30
Salle « La Source » à St Cyr au Mont d’Or

Tarif annuel : 100 €

Responsable : Bernadette CROCHET – Tél. 04 78 64 10 08